ActualitésSociété

(04 photos) Bateau Aline Sitoé Diatta : le calvaire maritime de Dakar à Ziguinchor

Alioune Sarr, un ancien de la Marine nationale, où il était patron de Pêche avant de devenir par la suite un technicien supérieur en Froid et Climatisation, dans une note salée, a vivement dénoncé les difficiles conditions que vivent les passagers du bateau Aline Sitoé Diatta.

Originaire de Carabane, il semble bien parler en connaissance de cause. « Je maîtrise bien la liaison depuis le bateau OUWOLOF. Lors de la rotation du 1er novembre 2018 No V2180_B6732, les passagers étaient couchés sur le pont à même le sol avec leurs enfants, sur le fer. C’est honteux. D’autres ont laissé les portes de leurs chambres entre ouvertes, pour des gens qui ont payé convenablement leur billet, c’est déplorable », assène le coordonnateur des îles de la Basse Casamance.

Aliou Sarr met le COSAMA et le ministère de l’économie Maritime devant leurs responsabilités. « Ces deux entités sont entièrement responsables du navire. Je vous supplie de mettre du sérieux à bord de tous les bateaux qui font la liaison entre Dakar et Ziguinchor », continue t- il.

« Il est complètement interdit de se coucher sur les ponts pour des raisons de sécurité. Est ce que le COSAMA se rend compte du danger que cela représente ? Se questionne t-il. Je vois la négligence de l’État du Sénégal qui a reporté à plusieurs reprises le carénage du bateau. Alors que les punaises, les puces et les cafards foisonnent dans les draps, les rideaux, les couvertures, même dans les toilettes et les moquettes du bateau », dénonce Aliou Sarr.

Pour lui, toujours, « les autorités avaient dit que le bateau Aline Sitoé Diatta allait être remplacé par Aguene et Diambone. Ce dernier est tombé en panne longtemps avant son choc avec Grimaldi. Malgré le dédommagement, le bateau est toujours en Espagne depuis des mois », dit-il.

Dans le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *