A la uneActualités

Magal-2018 : La parade spectaculaire des bœufs de Cheikh Béthio [Photos]

content_image

Magal-2018 : La parade spectaculaire des bœufs de Cheikh Béthio [Photos]

Sur instruction de Cheikh Bethio Thioune, guide des thiantacones, pas moins de 3000 bœufs ont fait un long périple de plus de 100 kilomètres pour rallier Touba pour les besoins du Magal qui sera célébré dimanche prochain.

Parties de Khelcom, les bêtes sont entrées à Touba par le daral de Keur Kabou pour passer devant le domicile de Serigne Saliou Mbacké (en face de la grande mosquée) avant de  finir à Janatoul, base des thiantacones.

Sur le parcours, les pas de danse et les louanges à Serigne Saliou Mbacké sont de mise. Les populations semblent impressionnées.

«Chaque année le nombre de bœufs augmente. C’est incroyable ce que fait Cheikh Bethio, s’exclame Abdoulaye Thiam, chauffeur de son état. Cette manifestation est un réel plaisir, si j’avais des milliards j’allais faire de même.»

Un sexagénaire embraye : «Il faut accepter que Dieu a confié un truc sacré à Cheikh Bethio Thioune. Il est porté par Dieu.»

Mais où vont les plus de 3000 bœufs ? Au 96 « santhies » (site d’hébergement) de Touba et ses environs. Comme le voulait Serigne Saliou Mbacké.

La fête doit durer trois jours (la veille, le jour J et le lendemain). Chaque « santhie » bénéficiera de sept bœufs plus du riz, du couscous et des condiments.

En plus des populations, des descendants de Serigne Touba, auront droit à leurs bœufs y compris le Khalifa général des mourides.

Expert en informatique, Gueye est jeuwrine universel. Devant son bureau aménagé avec un ordinateur et une imprimante, il se charge de faire les mis à jour et autres derniers réglages.

«Depuis qu’on a informatisé nos activités, le travail est plus limpide et on se retrouve facilement pour faire  le point avant, pendant et après  chaque évènements », confie-t-il.

Interrogé sur les chiffres en termes de dépenses, il préfère ne pas se prononcer sur ce sujet pour honorer les demandes du Cheikh qui dorénavant, ne veut plus entendre parler de chiffres dans ces activités.

Dans le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *