ActualitésPolitique

Atépa « choqué »par la transhumance de Baldé: « Son acte permet de démasquer les candidats de saison »

Atépa "choqué"par la transhumance de Baldé: "Son acte permet de démasquer les candidats de saison"

L’architecte Pierre Goudiaby Atépa, leader du Mouvement « Sénégal Rek » est très déçu et même amer du revirement d’Abdoulaye Baldé. Le maire de Ziguinchor a renoncé samedi à sa candidature, pour soutenir celle du Président Macky Sall. « L’affaire Abdoulaye Baldé est renversante. Cela fait mal, d’abord parce que c’est un ami, ensuite c’est le maire de ma ville de naissance, Ziguinchor« , déclare Atépa, interrogé par Walfadjiri.

Il affirme qu’il ne comprend pas que le leader de l’Ucs, qui s’est montré toujours hostile à l’égard de Macky Sall et qui menait surtout une campagne de collecte de signatures pour le parrainage, ait pu transhumer cette manière.

Et c’est la raison pour laquelle, dit-il, il est conforté dans sa conviction selon laquelle si le pays ne marche pas, c’est à cause de cette politique politicienne qu’on ne peut même pas décrire.

« Son acte est salutaire pour au moins une chose: il permet de démasquer les candidats de saison et de séparer la bonne graine de l’ivraie« , fait-i remarquer.

« Moi, j’ai été choqué, très choqué. Maintenant, il a ses raisons que je ne respecte pas. C’est la raison pour laquelle, je lance un appel à tous les partisans de Baldé qui se sont sentis trahis par son comportement. Et quand nous disons le « Sénégal Rek », notre message qui est de changer les comportements, cela en fait partie « , poursuit-il.

Atépa qui est candidat à l’élection présidentielle de février 2019, assure que la transhumance du maire de Ziguinchor ne changera rien à l’issue du scrutin.

« Je ne comprends pas les calculs du président de l’Apr, le candidat Macky Sall, je ne pense pas que ça puisse changer la donne fondamentalement« , dit-il.

Avant de conclure : « C’est vrai, oui, Abdoulaye Baldé a rallié la prairie, mais beaucoup de ses partisans ne vont pas le suivre. J’ai reçu aujourd’hui (hier) des appels de ses partisans de Paris qui m’ont dit : « grand frère, c’est vrai que vous vous êtes annoncé un peu tard, nous étions avec Baldé, mais qu’est-ce que nous pouvons faire pour venir rejoindre vos rangs. »

Dans le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *